Forum Des Pro Matheux

En mathématiques, on ne comprend pas les choses, on s'y habitue.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire des symboles de maths

Aller en bas 
AuteurMessage
Goethe
Taupin niveau Débutant
Taupin niveau Débutant
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 30
Localisation : Oujda
Date d'inscription : 16/11/2006

Feuille de personnage
texte:
Nom complet:

MessageSujet: L'histoire des symboles de maths   Sam 20 Jan - 8:57

Les symboles que l'on utilise actuellement de manière naturelle n'ont pas toujours existé. Ils sont apparus en général entre le XVème et le XVIIIème siècle.

Symboles d'addition et soustraction
= : Recorde (Anglais, 1510-1558) en 1557
< et > : Thomas Harriot(anglais) en 1621
+ et - (addition et soustraction) à la place de p et m : Widmann (Allemand, vers 1460)
+ et - (signe d'un nombre) : Oughtred (Anglais, 1574-1660) en 1631

Symboles de multiplication
a x b (croix de St-André pour la multiplication) : Oughtred en 1631
a * b (étoile pour la multiplication) : Johann Rahn (Allemand, 1622-1676) en 1659
a . b (point pour la multiplication) : Leibniz (Allemand, 1646-1716) en 1698
ab au lieu de a x b : Stifel (1486-1567) en 1544
xn (notation en exposant pour les puissances) : René Descartes (Français, 1596-1650)

Symboles de division
: : Leibniz (Allemand, 1646-1716) en 1698
/ (trait oblique pour la division) : De Morgan (Anglais, 1806-1871)
(fraction avec trait horizontal) : Oresme (Français, 1325-1382)
mots numérateur et dénominateur : Oresme (définitivement adoptés par Chuquet en 1484)

Symboles de racines carrées
racine carrée : Léonard de Pise dit Fibonacci en 1220
2 racine carrée : Nicolas Chuquet (Français, 2ème moitié du XVème siècle)
racine carrée sans la barre supérieure (vinculum) : Rudolff (Allemand 1499-1545, "Die Coss") 1525 puis Stifel
R.q. 7 pour racine carrée de 7 : Bombelli, dans son manuscrit Algebra, en 1572
symbole radical avec la barre supérieure : Descartes en 1637 puis Oughtred en 1647
mot radical (et square root) : Recorde

Symboles de groupements pour les opérations
( ...) parenthèses : Tartaglia (1506-1557)
[ ... ] crochets : Bombelli (1526-1573)
{ ... } accolades : Viète en 1593
___ soulignement : Chuquet

Symboles pour l'écriture des nombres décimaux
, (virgule) comme séparateur décimal : Rodolphe Snellius (néerlandais) en 1608 et John Napier (écossais) en 1615
. (point) comme séparateur décimal : Magini (italien)

Symboles d'algèbre
pi : W. Oughtred (1574-1660) en 1647 (imposé par Jones en 1706, puis définitivement par Euler en 1748)
règles d'algèbre appliquées à l'inconnue d'une équation : Al Kwharizmi (780-850) qui fut le premier à "nommer la chose" (chei, en arabe) pour pouvoir lui appliquer les mêmes règles qu'aux nombres.
Usage d'une lettre (voyelle) pour désigner l'inconnue d'une équation : François Viète vers 1600
Lettre x (ou y ou z) pour désigner l'inconnue d'une équation : René Descartes (Français, 1596-1650)

Les ensembles de nombres
N, ensemble des entiers naturels : de l'italien naturale par Peano (1858-1932).
Z, ensemble des entiers relatifs : de l'allemand Zahl,nombre et zahlen, compter par Dedekind (1831-1916)
D, ensemble des nombres décimaux : décimal, notation franco-française de la pédagogie des années 1970...
Q, ensemble des nombres rationnels : de l'italien quotiente par Peano. Ce serait l'écrivain latin Cassiodore (498-575) qui aurait utilisé ce mot pour la première fois.
R, ensemble des nombres réels : de l'allemand real par Dedekind (1831-1916) ou Cantor (1845-1918)
C, ensemble des nombres complexes : notation introduite par Gauss en 1831. Descartes appelait ces nombres les nombres imaginaires

D'autres symboles vus au lycée
sin, cos et tan : Albert GIRARD (1595-1632)
(signe "somme" d'intégrale) : Leibniz (1646-1716)
L'infini : John Wallis (1616-1703) en 1655. Symbole venant soit d'une ligature de la lettre m, initiale de mille, soit de la dernière lettre de l'alphabet grec (omega) : soit de la forme de la lemniscate.
i (i²= -1) : Euler (Suisse,1707-1783) en 1777
e (base de l'exponentielle) : Euler en 1727
ex pour l'exponentielle de x : Euler en 1777
notation f(x) pour les fonctions : Euler en 1734
SIGMA (signe somme) : Euler en 1755
PI majuscule (signe produit) : Descartes ou Gauss

Symboles et notations utilisée dans le supérieur
(il existe ...) : Gottlob Frege (1848-1925) ou peut-être Giuseppe Peano (1858-1932). C'est un E retourné, initiale du mot allemand existieren
(quel que soit ..., pour tout ...) : David Hilbert (allemnd, 1862-1943). C'est un A retourné, initiale du mot allemand Alles, tout.
Peano (en 1890) . C'est la lettre grecque (epsilonn), initiale de (esti), il est.
Ensemble : Georg Cantor (allemand, en 1883), en allemand Menge, foule
Groupe : Evariste Galois (français, en 1830)
Anneau : Richard Dedekind (allemand, en 1871, dans "Lehrbuch des Algebra"), de Ring, anneau, cercle (au sens de cercle d'amis, cercle d'officiers, de bridge, des poètes disparus, ...)
Corps : Richard Dedekind (allemand, en 1871, dans "Lehrbuch des Algebra"), de Kِrper, corps (au sens de corps de métier, corps enseignant, esprit de corps, ...). D'où la notation K souvent utilisée pour un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chifo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 607
Age : 30
Localisation : Oujda
Date d'inscription : 15/11/2006

Feuille de personnage
texte:
Nom complet: Ahmed Cherif

MessageSujet: Re: L'histoire des symboles de maths   Sam 20 Jan - 9:33

Merci c'est vraiment cool thx my friend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mpsimaths.bbactif.com
 
L'histoire des symboles de maths
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» histoire des symboles!
» Français : programmes collège de 1985
» Prier sur des tapis où figurent des images de mosquées, de tombeaux, de minarets et autres ?
» Comment gérez-vous votre dernière heure de cours ?
» Vends livres préparation CRPE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Des Pro Matheux :: Histoire des maths :: Histoire des maths-
Sauter vers: